Venezuela: le chef du Parlement brièvement détenu

Venezuela: le chef du Parlement brièvement détenu

Juan Guaidó, le président du Parlement vénézuélien, la seule institution contrôlée par l’opposition, a été arrêté dimanche pendant près d’une heure par les services de renseignement, et le gouvernement s’est défendu de toute responsabilité dans cette arrestation.

Juan Guaidó, 35 ans, a été arrêté par des hommes du Service bolivarien de renseignement national (SEBIN), alors qu’il circulait sur l’autoroute pour se rendre à une réunion publique à Caraballeda, à une quarantaine de kilomètres de la capitale.

« Nous avons été interceptés par deux fourgons du SEBIN, avec des hommes armés et encagoulés qui ont ouvert notre véhicule, nous ont obligés à descendre », a précisé Fabiana Rosales, l’épouse de M. Guaidó.

Le politicien a été libéré environ une heure plus tard.

« Mes frères, je suis là ! » a lancé Juan Guaidó à son arrivée à Carabella, où l’attendaient des centaines de ses partisans. « Ils ont essayé de me menotter, je ne l’ai pas permis parce que je suis le président légitime de l’Assemblée nationale. »

« Mise en scène »

Le gouvernement vénézuélien s’est défendu de toute responsabilité dans cette arrestation. « Nous avons appris qu’un événement illégal s’est produit, au cours duquel un groupe de fonctionnaires agissant unilatéralement a mené une procédure irrégulière contre le député Juan Guaidó », a déclaré le ministre de la Communication, Jorge Rodríguez, dans une déclaration à la télévision gouvernementale. « Ces fonctionnaires qui se sont prêtés à cette mise en scène contre le déroulement normal de vie de la République sont en train d’être démis et soumis à une procédure disciplinaire la plus stricte afin d’établir s’ils se sont bien prêtés à ce type d’événement. »

« Si Jorge Rodríguez dit qu’il s’agit d’une opération spontanée, cela veut dire que [le président Nicolás] Maduro ne contrôle plus l’armée, qu’un maillon s’est rompu dans la chaîne de commandement », a réagi M. Guaidó devant ses partisans.

Vendredi, au lendemain de l’intronisation de Nicolás Maduro pour un deuxième mandat contesté de six ans, Juan Guaidó avait rappelé devant un millier de personnes à Caracas que la Constitution vénézuélienne lui donnait la légitimité pour assumer le pouvoir dans le cadre d’un gouvernement de transition.

Il avait alors appelé la population à se mobiliser, le 23 janvier, en faveur d’un tel gouvernement.

Nicolás Maduro a été réélu le 20 mai à l’issue d’une présidentielle contestée. Les principaux partis d’opposition avaient boycotté ce scrutin marqué par une forte abstention.

Le 6 janvier, le Parlement avait déclaré illégitime ce nouveau mandat et promis d’encourager un « gouvernement de transition » et des « élections libres ».

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2761 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Politique 0 Comments

Développer et protéger la capacité créatrice en Haiti

Le Ministère du Commerce et de l’Industrie, en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) et le Bureau Haïtien du Droit d’Auteur (BHDA) du Ministère de la Culture,

A la une 0 Comments

Le trafic d’êtres humains est fortement lié aux flux migratoires, selon l’ONU

Le trafic d’êtres humains suit généralement les courants migratoires, a déclaré jeudi un haut responsable de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) s’appuyant sur les

Minutes infos plus 0 Comments

Le racisme contre les personnes noires augmente dans l’UE, selon un rapport européen

L’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (UE) publie ce mercredi une étude, issue d’une enquête menée dans 13 pays, dont la France et ses territoires d’Outre-mer. Celle-ci montre une

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply