TPS: Biden accorde 18 mois de plus aux Haïtiens, donne un mauvais carnet à l’administration Moïse

TPS: Biden accorde 18 mois de plus aux Haïtiens, donne un mauvais carnet à l’administration Moïse

« Aujourd’hui, mon administration annonce 18 mois de TPS pour Haïti », a tweeté le président américain, Joe Biden, citant un communiqué du secrétaire d’Etat de la sécurité intérieur, Alejandro N. Mayorkas, en rapport à cette annonce, samedi 22 mai 2021. Le communiqué de M Mayorkas a annoncé un renouvellement du TPS et des autorisations d’emplois en faveur des ressortissants Haïtiens pour une période 18 mois, a indiqué ce communiqué.

Les ressortissants haïtiens, sur le territoire américain au 21 mai 2021, sont éligibles sous certaines conditions, selon ce communiqué.«  Haïti expérimente actuellement une situation de sécurité qui suscite de sérieuses préoccupations, des troubles sociaux, une augmentation des violations des droits humains, une pauvreté handicapante, une insuffisance de ressources de base, exacerbée par la pandémie de Covid-19 », a indiqué le secrétaire d’Etat Mayorkas.

« Après une soigneuse considération, nous avons convenus que nous devons faire ce que nous pouvons pour supporter les ressortissants Haïtiens aux Etats-Unis jusqu’à ce que les conditions en Haïti s’améliorent pour qu’ils retournent chez eux en sécurité », a indiqué Alejandro N. Mayorkas.

Selon le communiqué, le secrétaire Mayorkas, après consultations avec d’autres agences, a octroyé le TPS aux Haïtiens dont  le pays fait aussi face à une crise politique et les effets encore persistant du tremblement de terre du 12 janvier 2010.  Il est important de noter que ce TPS s’applique uniquement aux ressortissants Haïtiens qui étaient déjà aux USA le 21 mai 2021 et qui répondent aux conditions. Ceux qui tente de voyager aux USA après cette annonce ne sont pas éligibles et peuvent être rapatriés, a indiqué le communiqué. Les ressortissants Haïtiens éligibles doivent remplir une application TPS auprès du bureau de l’immigration et de la citoyenneté des Etats-Unis.

L’enregistrement débutera après une notification du registre fédéral. Les ressortissants Haïtiens qui bénéficiaient déjà du TPS devront remplir une nouvelle application pour s’assurer de ne pas perdre le TPS. Les personnes qui appliquent peuvent aussi demander une autorisation de travail et une autorisation de voyager. Ceux qui appliquent seront soumis à un contrôle de sécurité, l’une des conditions d’éligibilité.

L’annonce de l’octroi du TPS intervient après une analyse de la situation d’Haïti annoncée il y a plusieurs semaines par le secretaire Mayorkas. Elle intervient aussi après une manifestation organisée à Washington par des Haïtiens et des Américano-Haïtiens pour dénoncer le régime de Jovenel Moïse, l’insécurité, les kidnappings, les massacres, les violations des droits humains.

La militante de défense des droits des Haïtiens, Marlène Bastien, avait interpellé le président Joe Biden qui s’était rendu à Little Haïti et promis d’aider à changer la situation en Haïti et de donner le TPS. Le président Biden n’a pas tenu ses promesses, avait déploré Bastien, soulignant qu’il y a plus de déportation sous son administration que sur celle de Donald Trump. Du 1 avril à nos jours, l’administration Biden a déporté 1800 personnes, incluant des bébés âgés de moins de deux ans.

« Le président Biden n’a pas respecté ses promesses en ce qui concerne Haïti où la violence, la répression continuent et où une dictature émerge », a poursuivi Marlène Bastien, interrogée par la Voix de l’Amérique.

« Nous sommes ici à Washington pour donner écho à la voix de millions d’Haïtiens qui appellent au changement en Haïti. Quand nous regardons le pays, nous voyons qu’il y a beaucoup d’abus des droits humains, beaucoup de massacres, beaucoup de kidnappings, surtout de femmes et de filles. Il y a beaucoup de viols et une grande misère », avait indiqué la militante des droits humains, basée à Miami, en Floride.

« Je suis exaltée par l’annonce du Potus (president of the United state ndlr) d’octroyer un nouveau TPS aux Haïtiens qui sont aux Etats-Unis avant mai 2021 répondant aux conditions d’éligibilité », a tweeté ce samedi 22 mai 2021 la député Federica Wilson, représentant au congrès d’un district où il y a une importante population haïtienne et d’ascendance haïtienne.

L’évaluation de la situation justifiant l’octroi du TPS constitue un camouflet pour l’administration Moïse. La situation sécuritaire du pays s’est considérablement détériorée sous son régime. Les gangs se sont renforcés et ont étendu leur contrôle sur le territoire. Les Etats-Unis ont placé Haïti au niveau 4 « ne pas voyager » dans leur avis à leurs ressortissants.

Ces dernières années ont été également marquées par des convulsions politiques, des manifestations contre la corruption, pour la reddition de compte après l’utilisation des fonds Petrocaribe et d’autres pour demander le départ du président Moïse. Le pays, avant la covid-19, a connu des épisodes de « Peyi Lòk » aux conséquences désastreuses pour l’économie haïtienne qui est en récession depuis deux ans.

 

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2761 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Environnement 0 Comments

L’ONU plaide en faveur d’une meilleure coopération pour gérer l’eau face aux pénuries

Lors d’un débat du Conseil de sécurité consacré mardi à l’eau, la paix et la sécurité, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a plaidé pour une meilleure coopération pour

Minutes infos plus 0 Comments

Le chef de l’ONU appelle les leaders religieux à s’unir dans la lutte contre le Covid-19

A l’occasion de la fête de Pâques, de la Pâque juive et du Ramadan, le Secrétaire général de l’ONU a appelé samedi les chefs religieux de toutes les confessions à unir

Minutes infos plus 0 Comments

L’OFATMA, pour une sécurité sociale à l’échelle nationale

L’OFATMA œuvre à l’établissement d’un projet de sécurité sociale. L’institution vise à rationaliser le secteur de l’assurance en Haïti par la couverture totale du territoire national. C’est ce qu’a annoncé

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply