Secteur agricole : les données sont disponibles pour le département de l’Ouest

Secteur agricole : les données sont disponibles pour le département de l’Ouest

La salle de conférence de la Direction départementale agricole-Ouest, sise à Croix-des-Bouquets, est bondée de personnes jeudi dernier. C’est la publication officielle des résultats du recensement des exploitations agricoles dans le département de l’Ouest.

« 216 588 exploitations agricoles ont été recensées à travers le département de l’Ouest, soit 20,6 % de l’ensemble des exploitations agricoles du pays. Et la surface agricole utile (SAU) dans ledit département est estimée à 109 528, 9 carreaux de terre », selon une enquête réalisée en octobre 2007 par la Direction départementale agricole-Ouest sur l’exploitation agricole, dont la publication des résultats a été faite jeudi dernier. La superficie moyenne des exploitations, selon les résultats, est de 0,51 carreau.  D’autres aspects ont été pris en compte au cours du recensement, dont celui ayant rapport à la taille des exploitations.  La taille des exploitations est très faible. Environ 73, 3% des exploitations ont une taille inférieure à un carreau. Par contre, près de 26,7 % des exploitants ont une SAU supérieure à un carreau. Ils exploitent environ 44, 5 %des SAU totales.         

Selon les experts, le niveau d’étude des exploitants a été aussi un paramètre important. « 43,6% des exploitants dans le département de l’Ouest ne savent ni lire ni écrire. Et ils travaillent presque la moitié de la superficie agricole dudit département. 23,7% seulement savent lire et écrire. Parmi eux, 20, 3% ont atteint le niveau primaire, 10,7% le niveau secondaire et seulement 0,6 % le niveau universitaire », selon les résultats. L’enquête a révélé que 96% des exploitants disent avoir appris le métier d’agriculteur par routine. Ces derniers  travaillent près de 94 % de la SAU. Seulement 0,1% des exploitants avait reçu une formation en agronomie ou d’autres sciences connexes à l’agriculture.

« 75,4% des exploitants sont des hommes. Ils travaillent près de 80,7% de la surface agricole utile (SAU) totale dudit département. Les femmes représentent un pourcentage de 24,4 %. Elles en exploitent 19,2 % », révèlent les résultats de l’enquête.

C’est Petit-Goâve qui a occupé la première place en ce qui a trait à la répartition des exploitations agricoles par commune avec un pourcentage de 12, 7%. Ensuite, vient la commune de l’Arcahaie avec 10, 6%.

Délégué par le ministre de l’Agriculture, Thomas Jacques, dont l’absence a été motivée, le secrétaire d’Etat à la Relance agricole, Vernet Joseph, a souligné l’importance de ce recensement. « La réalisation de ce recensement permettra de générer des informations pouvant faciliter une meilleure planification de développement agricole et rural. Elle permettra aussi aux acteurs, tant du secteur public que du secteur privé évoluant dans le domaine agricole de mieux définir leurs interventions dans le but ultime d’améliorer la sécurité alimentaire et de combattre la pauvreté », a-t-il déclaré, précisant que ce projet incluait deux opérations, une enquête communautaire et une enquête des exploitations. Le secrétaire d’Etat a aussi mis l’accent sur ce recensement comme une étape à la mise en place du système d’informations agricoles permanent. « Le problème d’absence d’informations et de données sur le secteur agricole est résolu pour le département de l’Ouest. Le système de statistiques agricoles de base pour tout le pays sera bientôt disponible. Ceci nous permettra de mieux embrasser les problèmes dudit secteur afin de relancer valablement la production agricole », a-t-il indiqué.  

Le directeur départemental agricole du département de l’Ouest, l’agronome Anoux Séverin, a, quant à lui, défini à partir de ses propres mots ce que constitue un recensement agricole. « Une restitution sur le recensement agricole est un portrait fidèle, une image réelle de ce que représente l’agriculture dans le département. Le pays a perdu sa capacité de nourrir tous ses enfants. Il est dans l’incapacité d’exporter des produits agricoles vers l’extérieur comme c’était le cas dans le temps. Voilà le défi qui se dresse devant nous. Pour le relever, il faut savoir ce dont dispose. Ainsi, pour le département de l’Ouest, les plaines occupent 15 % de la  superficie totale et les montagnes 84%.  Plus de la moitié des surfaces ont une pente dépassant 40%. Donc, la majorité des agriculteurs travaillent sur des terres qui devraient être des fôrets », a fait savoir le directeur, révélant que nous avons produit 45 % des aliments consommés dans le pays. Il a posé la problématique de la sécurité alimentaire en se penchant sur l’augmentation de la population, sur la réduction des terres cultivées, entre autres.

Lenouvelliste.com

 

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2784 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Actualités d’ici et d’ailleurs 0 Comments

Décès de la plus importante taupe soviétique jamais arrêtée en Israël

Marcus Klingberg, démasqué il y a 30 ans comme l’espion soviétique ayant causé le plus de tort à Israël, puis détenu en secret pendant des années, est décédé lundi à

A la une 0 Comments

La chute spectaculaire d’une grue à New York fait quatre blessés

 Une haute grue de chantier s’est en partie effondrée mercredi dans un quartier de Manhattan, en plein coeur de New York, heurtant un gratte-ciel adjacent et provoquant la chute de

Actualités d’ici et d’ailleurs 0 Comments

Tennis WTA : Naomi Osaka, la nouvelle reine du circuit

La victoire de Naomi Osaka en finale de l’Open d’Australie permet à l’haïtiano-japonaise d’occuper à 21 ans la première place du classement WTA. Son adversaire Petra Kvitova, la suit à

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply