Prévenir les violences faites aux femmes en période COVID-19

Prévenir les violences faites aux femmes en période COVID-19

Les violences faites aux femmes et aux filles à travers le pays dans le contexte de la COVID-19 constituent une préoccupation majeure pour l’ONU FEMMES, entité des Nations-Unies pour l’égalité et l’autonomisation des femmes. Afin de lutter contre ce fléau, ONUFEMMES, à  travers la firme de Communication pour le changement de comportement STRATCOM, a organisé, le jeudi 17 septembre 2020 au Centre diocésien de la pastorale des jeunes de Jérémie, un atelier de formation sur le rôle des journalistes dans la sensibilisation autour des violences faites aux femmes en période de COVID-19.

Plus de 10 journalistes du département de la Grand-Anse ont pris part à cette formation ayant pour objectifs de: prévenir la violence faite aux femmes ; promouvoir la masculinité positive ; encourager le partage équitable des tâches ménagères; promouvoir les soins et les gestes barrières contre la COVID-19; favoriser la non discrimination des personnes atteintes de la COVID-19; mettre en avant le rôle des femmes dans la lutte contre la COVID-19.

Quelques participants ont salué l’initiative prise par l’ONU FEMME d’organiser cette formation à l’intention des journalistes conscients de la nécessité de jouer un rôle important dans la sensibilisation contre la propagation de la COVID-19 mais surtout de participer activement à la lutte contre les violences faites dans les foyers en cette période de pandémie. « Beaucoup plus  de femmes sont victimes d’agressions physiques dans ce contexte de Corona virus, mais on n’en parle pas suffisamment », a estimé Stephanie Jules de Théra FM ajoutant que le travail de sensibilisation va être plus facile pour les journalistes grâce à cette formation leur permettant de maîtriser des concepts clés à savoir la masculinité positive et la violence basée sur le genre.

Makenson Charles de radio Orbite s’est déclaré chanceux pour avoir appris  en un jour une somme de connaissances comblant pas mal de ses lacunes dans le métier de journalisme. Ses reportages sur les cas de viols à Jérémie seront pensés à l’idée de porter les violeurs à changer de comportement, a déclaré Makenson en souriant.

Le rôle des journalistes dans la lutte contre la violence faite aux femmes et aux filles consiste à provoquer des débats publics sur le sujet; couvrir les sujets relatifs; donner la parole aux responsables d’organisations de femmes; faire référence aux lois protégeant les femmes et les filles; adopter une attitude exemplaire vis-à-vis de la violence faites aux femmes et aux filles dans sa vie privée et publique; et enfin donner la parole aux femmes sur toutes les thématiques.

Cette formation s’inscrit dans le cadre d’une campagne de  sensibilisation de la population de Jérémie sur les dangers de la Covid-19 et les moyens  de la prévenir en mettant l’accent sur la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles dans le contexte de la pandémie.

HJ/HAIP

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2784 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Dernière Heure 0 Comments

Covid-19 : Sinal Bertrand dénonce la mesure du gouvernement de décréter l’état d’urgence sanitaire pour seulement huit jours

L’ancien député de la commune de Port-Salut, Sinal Bertrand, dénonce la décision du pouvoir en place de décréter l’état d’urgence sanitaire pour seulement 8 jours dans le pays. Pour l’ancien

A la une 0 Comments

Le milliardaire George Soros prédit une troisième guerre mondiale

Le milliardaire américain George Soros joue les Cassandre en annonçant un risque de la troisième guerre mondiale. Le milliardaire américain George Soros a estimé qu’un conflit entre la Chine et

Minutes infos plus 0 Comments

Un tribunal prolonge la suspension du déploiement de policiers kényans en Haïti

Un tribunal kényan a prolongé mardi une décision de justice suspendant le déploiement d’un millier de policiers en Haïti, plongé dans le chaos et la violence des gangs, dans le

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply