Me Sénatus s’explique devant la Commission Sénatoriale

Me Sénatus s’explique devant la Commission Sénatoriale

Me Sénatus s’explique devant la Commission Sénatoriale

Me Sénatus s’explique devant la Commission Sénatoriale(D.R.)

Après l’audition la veille, de Jean Renel Sanon, le Ministre de la Justice, Me Jean Renel Sénatus, l’ex-Commissaire du Gouvernement, qui a déjà repris ses activités dans son cabinet d’avocats privé, s’est rendu à l’invitation de la Commission Sénatoriale, Justice et anti-corruption, mercredi 4 octobre, pour s’expliquer sur les graves accusations qu’il porte, contre le Ministre de la Justice.

 

L’ex-Commissaire du Gouvernement a tout d’abord déploré avoir appris par les médias qu’il n’était plus Commissaire, affirmant « J’ai été démis de mes fonctions alors que je n’ai jamais reçu ma lettre de révocation. »

 

Il a rejeté catégoriquement les motifs évoqués pour sa révocation, par le Ministre de la justice [insubordination et fautes administratives graves] rappelant qu’en moins de 3 mois. le Ministre de la Justice lui avait demandé d’exécuter 17 ordres qu’il qualifie d’illégaux « Je n’ai pas exécuté ces ordres. Car j’estimais qu’il n’y avait pas de provisions légales […] » affirmant non sans ironie « Si je suis insubordonné, pour n’avoir pas voulu exécuter des ordres manifestement illégaux […] je suis d’accord ! »

 

Me Sénatus a aussi rappelé, que Jean Renel Sanon, lui avait remis une liste et donné l’ordre d’émettre des mandats d’amener, contre 36 opposants du gouvernement dont André Michel, Newton Saint-Juste et Mario Joseph, ce qu’avait fermement nié la veille le Ministre de la Justice devant cette même Commission « « Il n’y a pas de liste, il n’y a jamais eu de liste […] c’est une liste fabriquée de toutes pièces. » Il s’avère que cette fameuse liste, soumise à la Commission sénatoriale, ne concerne en fait, que des inconnus…

 

Me Jean Renel Sénatus a maintenu devant la Commission ses accusations, et continué d’alléguer, que Jean Renel Sanon est impliqué dans le trafic de stupéfiant et la prostitution juvénile. Il s’est dit prêt à le prouver devant les tribunaux et entend également traduire Jean Renel Sanon, en justice pour les propos, tenus sur les ondes de stations de Radio de la capitale. Notons que le Ministre de la Justice, envisage également des mesures [non précisées] contre les accusations de Me Sénatus…

 

Qui dit vrai ? Espérons que l’avenir verra la vérité éclater au grand jour, mais rien n’est moins sûr.. En attendant, ce nouveau scandale affecte non seulement la crédibilité de la Justice, mais également l’image d’Haïti à l’extérieur du pays.

Haitilibre.com

 

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2801 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Minutes infos plus 0 Comments

Haïti/fonds Petrocaribe: Jovenel Moïse dans la tourmente

Le président haïtien Jovenel Moïse est accusé d’être au coeur d’un « stratagème de détournement de fonds » par la Cour supérieure des comptes qui a rendu vendredi un rapport de plus

Politique 0 Comments

Eric Jean Baptiste blessé par balles

L’homme d’affaire et dirigeant politique, Eric Jean Baptiste, a été blessé par balles, lundi matin, ont indiqué des médias locaux. Selon les premières informations M. Jean Baptiste aurait été touché

Minutes infos plus 0 Comments

L’OCAPH, création d’un fond d’urgence en faveur des déportés

Les haïtiens déportés ne bénéficient nullement d’un traitement acceptable de la part du gouvernement haïtien, a déploré l’Observatoire citoyen de l’action des pouvoirs publics haïtiens (OCAPH). Jusqu’à présent aucune structure

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply