Jovenel Moïse, c’est dommage pour Haïti

Jovenel Moïse, c’est dommage pour Haïti

Quand le Crançais devient officiel. Ne maîtrisant pas tout à fait la langue française, Jovenel Moïse est victime des exigences intellectuelles de la superstructure pour laquelle il n’est pas préparé.

En écoutant le discours du président Jovenel Moïse à la radio, je me suis apprêté à condamner le service du protocole pour la structure négligente de la phrase « Je reviens du pays en dehors », je me suis vite ravisé en regardant la vidéo. En effet, le Président s’est écarté, juste quelques secondes, du papier qu’il lisait pour en faire des considérations personnelles. Là  il commençait à parler une langue que je me plais à appeler le Crançais ; langue compréhensible seulement par les Haïtiens maîtrisant le Français et le Créole.

Disons tout de suite, il n’y a pas  faute de grammaire grave dans la phrase  « Je reviens du pays en dehors » Le problème vient du choix des mots et de l’ordre des mots (syntaxe). Le verbe « revenir » ne convient pas parce que le Président évoquait son origine sociale : « Je viens ». La phrase « Je reviens en dehors du pays », aussi, aurait tout changé.

L’expression  « du pays en dehors », pourtant,  confère le caractère Crançais à la phrase. Et, dans l’analyse il faut aborder « pays » et « en dehors » séparément. En Créole, le mot pays (peyi) réfère à région, ville, zone d’une personne. Il est courant d’entendre un haïtien demandant à un autre haïtien « Moun ki peyi ou ye ». Une traduction mot à mot serait « de quel pays tu viens ». La traduction française idéale serait «  de quelle région tu viens ? » L’expression « En dehors », elle, renvoie à la paysannerie…souvent désignée par l’expression stupide « arrière pays ». Un anthropologue français, Gérard Barthelemy, a même titré son ouvrage consacré à la paysannerie haïtienne de « Le Pays en dehors ». Cette expression est surtout politico-historique. Essayons de voir.

Dans la logique de nos décideurs politiques d’après 1806, Haïti est ségrégée entre les urbains et les ruraux « moun lavil ak moun andeyò ». Les urbains sont catholiques, parlent le français… Bref vivent à la manière des européens ; les ruraux sont vodouisants, parlent le créole….bref vivent comme leurs ancêtres africains. Aucun effort d’intégration de cette masse n’a été fait par l’élite dirigeante. Voilà pourquoi Haïti est un pays toujours en crise.

Cette attitude égoïste retarde la formation de l’Etat-Nation dans la société haïtienne,  comme le constate le Dr. Fils Aimé. L’Etat d’Haïti est un Etat partisan, anti national. C’est ce qui explique les crises répétées tout au cours de notre histoire.

En somme, après plus de trois cents ans d’existence sur le sol d’Haïti, les sens de certains mots français sont altérés, dans ce que les linguistes appellent érosion sémantique. Alors, bon nombre de mots français ont un sens spécifique en Créole disons mieux distincts  du français. Pourtant, le Créole haïtien reste très proche du français dans le choix des mots. Voilà pourquoi il est facile pour un Haïtien qui ne pratique pas souvent  le français de confondre les termes. Jovenel Moise semble être, en ce sens,  un exemple typique. De la paysannerie à la présidence, sans transition aucune, Jovenel est comme victime des exigences intellectuelles de la superstructure pour laquelle il n’est pas préparé. C’est dommage pour Haiti.

Urbain Joseph

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2784 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

A la une 0 Comments

Marc Collat, toujours sélectionneur national

La nouvelle fait la une des médias en Haïti. Marc Collat n’est plus le sélectionneur national. Deux jours après la diffusion de cette nouvelle la Fédération haïtienne de football (FHF)

Politique 0 Comments

Le MCI visite les entrepreneurs du Grand Sud

Le ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) est en tournée dans les départements du Sud-Est, des Nippes, du Sud et de la Grande-Anse. Une tournée qui a pour objectif

Politique 0 Comments

Haiti, trois associations patronales crient halte à la dictature, à l’instrumentalisation de la justice…

L’Association des industries d’Haïti (ADIH), la Chambre de commerce et d’industrie Haïti et la Chambre de commerce et d’industrie de l’Ouest (CCIH/CCIO) ainsi que la Chambre franco-haïtienne de commerce et

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply