Intronisée à la vice-présidence du Conseil exécutif de l’UNESCO, Haïti fait briller la langue créole

Intronisée à la vice-présidence du Conseil exécutif de l’UNESCO, Haïti fait briller la langue créole

Haïti a été officiellement intronisée comme vice-présidente du Conseil de l’UNESCO, pour la région Caraïbes-Amérique, le vendredi 24 novembre 2023 lors de la 218e session du Conseil exécutif de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. La déléguée permanente d’Haïti à l’UNESCO en a profité pour prononcer son discours de circonstance en créole. L’ambassadeur Dominique Dupuy a déclaré qu’il s’agit d’un marqueur d’étape dans le long cheminement que « j’ai initié dès ma prise de fonction vers la mise en valeur et la défense des droits linguistiques des Haïtiens. »

Le créole ne fait pas partie des six langues officielles de l’UNESCO. Pas encore en tout cas. Cependant, la représentante permanente d’Haïti à l’UNESCO l’a imposé pour marquer à l’encre indélébile l’intronisation du pays pour la première fois à la vice-présidence de l’organisation onusienne.

« Mwen ta renmen pran la pawòl, pou mwen di yon ti mo tou kout, tou fò : pou mwen di mèsi. Yon gwo kokenn chenn mèsi pou soutyen nou an, paske se premye fwa nan listwa nou, nan plis pase 77 lane prezans nou anndan UNESCO, ke Ayiti pral jwe wòl vis prezidan Konsèy egzekitif la. Mwen onore anpil pou konfyans nou. Onè ak respè pou nou.

Men, si se premye fwa Ayiti pral pale nan non tout lòt peyi nan rejyon an anndan UNESCO, se pa premye fwa Ayiti genyen pou li panse ak Lamerik, pou nou pale nan non tout frè ak sè nou yo.

Lè Desalin te proklame lendepandans, se pa sèlman pou li te kase chenn anndan kay la, non, se te pou fè lesklavaj kaba toupatou, depi sou tèt mòn Pilboro rive sou tèt mòn Machu Pichu. Lè li te proklame libète, se pa t pou Ayisyen sèlman, men se te pou tout moun, pou chak grenn fanm ak gason, soti nan pwent Omòl Sen Nikola rive nan pwent Patagoni. Lanbi libète te sonnen epi van te brote l, nan tout plèn ak mòn nou yo, travèse lòt bò dlo, gaye alawonnbadè nan lemonn, rive nan Lafrik Ginen.

Tankou prezidan Petyon lè li te kore Francisco Miranda ak Simon Bolivar nan lane 1816, epi anbrase batay libète nan tout rekwen Lamerik, Ayiti fyè pou li ka pale nan non GRULAC (Groupe des pays de l’Amérique latine et des Caraïbes, NDLR) nan UNESCO, epi pou li defann enterè ak valè tout peyi nan rejyon an anndan Konsèy sa a.

Se nan prensip fondatè peyi d Ayiti mwen jwenn bousòl ki dikte m pou mwen fè tout sa mwen kapab pou òganizasyon sa a ranpli misyon li, pou kilti tout pèp ka boujonnen, pou edikasyon pa kache rete yon sèl kote, pou lasyans pa gen moun pa, pou tout peyi ka pale nan vwa pa l, pou tout moun pote kole, epi… pou tout moun jwenn !

Mèsi, mèsi anpil, ayibobo », a discouru l’ambassadeur Dominique Dupuy, ovationnée par les participants à cette 218e session du Conseil exécutif de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture.

Un « dekabès» pour Haïti qui occupe la vice-présidence de l’UNESCO et aussi pour le créole qui a trouvé une tribune mondiale.

« J’ai parlé en créole lors de cette 218e session du Conseil exécutif durant laquelle Haïti a été intronisée comme vice-présidente du Conseil, car lors de mon dernier discours, à la 217e session du Conseil en octobre dernier, j’avais parlé en trois langues alors que j’espérais déjà pouvoir le faire en quatre, en incorporant aussi le créole, langue nationale et officielle de notre pays », a expliqué l’ambassadeur Dupuy.

Cette intervention en créole, a-t-elle ajouté, a requis de longues négociations avec le secrétariat des organes directeurs de l’UNESCO en vue d’obtenir cette exemption. « Car les interventions sont normalement uniquement permises dans l’une des six langues officielles de l’UNESCO afin de permettre une traduction simultanée. »

« Cette prise de parole est un pas, un marqueur d’étape dans le long cheminement que j’ai initié dès ma prise de fonction vers la mise en valeur et la défense des droits linguistiques des Haïtiens. Elle est aussi une manifestation plus symbolique du plaidoyer que je fais depuis maintenant trois ans afin que l’UNESCO soit plus engagée dans son mandat relatif à la promotion du multilinguisme et la diversité culturelle et linguistique, particulièrement dans le cadre de la décennie internationale des langues autochtones dont elle est l’agence chef de file », a détaillé Dominique Dupuy. 

Pour la déléguée permanente d’Haïti à l’UNESCO, « ce signal de représentation inclusive que je voulais lancer à tous les Haïtiens à travers quatre mots que je dis toujours en clôture de prise de parole (mèsi, mèsi anpil, ayibobo) a pu évoluer cette fois-ci en une prise de parole de deux minutes, complexe et empreinte de dignité, au nom de tous les Haïtiens alawonnbadè, dans la langue qui nous rassemble et dont nous devons être fiers. »

Le discours en créole de Dominique Dupuy a été traduit simultanément dans les six langues officielles de l’UNESCO, à savoir l’anglais, l’arabe, le chinois (mandarin), le français, l’espagnol et le russe.

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2761 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Actualités d’ici et d’ailleurs 0 Comments

Collège : Hollande fait fi de la contestation

Entre la précipitation et la provocation, la frontière est parfois poreuse. En publiant, mercredi 20 mai, soit au lendemain même d’une journée de mobilisation des enseignants, le décret et l’arrêté portant

Dernière Heure 0 Comments

FOKAL : Amos Coulanges en concert les 18 et 25 juillet

Le guitariste virtuose et compositeur d’origine haïtienne Amos Coulanges se produit en concert à Fokal les lundi 18 et 25 juillet 2016. Ces deux rendez-vous s’inscrivent dans le cadre des

Minutes infos plus 0 Comments

Jean-Charles Moïse en tournée aux USA

Jean-Charles Moïse, candidat à la présidence sous la bannière de la plateforme « Pitit Dessalin », est actuellement en tournée aux Etats-Unis. Accompagné de deux membres de la plateforme, Marie-Lourdes

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply