Haïti, mère chérie: qu’avons-nous donc perdu…

Haïti, mère chérie: qu’avons-nous donc perdu…

Souvent, écoutant nos déclarations, regardant nos attitudes si violentes, virulentes et destructrices par rapport à notre mère chérie Haïti, alors que des citoyens d’autres pays, notamment de la République Dominicaine, s’évertuent, se tuent, tuent pour pérenniser le prestige, la dignité et la gloire de leur pays, je me demande qu’est-ce que nous avons perdu en chemin?

Qu’est-ce qui nous a rendus si amnésiques et insouciants des sacrifices des ancêtres? Qu’avons-nous fait ou perdu à certains carrefours de notre histoire, ou de notre vie de peuple, pour aujourd’hui, être si dédaigneux voire indifférents de notre responsabilité si vitale et impérieuse à la survivance, voire au progrès de ce si précieux pays?

Qu’avons-nous perdu en chemin, pour accepter de réduire ce pays, si historiquement glorieux et épique, à la mendicité, à la pitié, à l’assistanat internationales, au banditisme légal, au pillage, à l’aliénation, à l’inconscience quasi-généralisée, à la déception et au désespoir? Qu’avons-nous perdu de notre hérédité, pour accepter que Notre CHAMPS-DE-MARS, devienne le spectacle de la prostitution, de l’agglutination corruptrice de l’intoxication permanente et de la merde abondante, où le rhume est un bonheur?

Qu’avons-nous donc perdu enfin, pour être les fervents zélateurs de l’impunité, de l’impudicité, de la médiocrité, de l’injustice et de l’anarchie? Qu’avons-nous donc perdu dans notre âme et conscience, du moins ce qu’il en reste, s’il en reste, pour rester si impassibles devant la dilapidation effrontément éhontée du trésor de l’Etat par nos principaux Dirigeants, Parlementaires, Ministres, Directeurs généraux des organismes autonomes de l’État, etc. face à un peuple émotionnel, dépourvu des moindres prérogatives d’existence, ceux de Cité soleil, Grand-ravine, Cité-de-dieu, Savane Pistache et autres, condamnés pour toujours à vendre leur vote, à chaque fois, pour 1000 gourdes ou moins, à des Commerçants au détails d’Avenir national?

Qu’avons-nous donc perdu, ou raté dans notre humanité, pour être si froid devant la fuite massive d’une jeunesse déboussolée, découragée vers des terres étrangères réceptacles en quête d’échappatoire à leur enfer, et, de oasis à leur soif d’idéal, de rêve et d’espoirs; face à la multiplicité de nos enfants de rue livrés à leur sort, futurs bandits, aubaine des gangs de rues, générateurs d’inquiétude, d’insécurité et de mort? À force de nous y retrouver toujours, puisse l’enfer nous le recouvrer un jour! Sinon, prenons l’autre détour, ce sera l’ultime recours!

Jude Jeanty

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2784 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

A la une 0 Comments

Jovenel Moïse, c’est dommage pour Haïti

Quand le Crançais devient officiel. Ne maîtrisant pas tout à fait la langue française, Jovenel Moïse est victime des exigences intellectuelles de la superstructure pour laquelle il n’est pas préparé.

Societe 0 Comments

« L’épidémie de fièvre est un indice révélant qu’on s’achemine vers le pic des cas de Covid-19 », selon le Dr Pavel Desrosiers

Avec 98 nouveaux cas confirmés annoncés le 16 mai 2020 par le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), Haïti connait une augmentation significative de la Covid-19.

A la une 0 Comments

Vers la première édition du Festival international de vodou en Haïti

La ville des Gonaïves, haut lieu mystique d’Haïti, accueillera du 12 au 14 août 2019, la  première édition du Festival international de vodou (FIV). Des conférences-débats, des visites guidées dans

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply