Haiti, l’évacuation des ressortissants étrangers s’accélère

Haiti, l’évacuation des ressortissants étrangers s’accélère

Le Canada, la France, les Etats-Unis ont décidé d’évacuer leurs ressortissants du territoire haïtien en raison de la turbulence politique qui règne dans le pays voilà maintenant plusieurs mois. L’opération d’évacuation s’accélère de jour en jour alors que le conseil présidentiel transitoire  tarde à rentrer en fonction.

Le Canada a affrété des hélicoptères pour évacuer ses premiers ressortissants installés en Haïti après que les liaisons aériennes commerciales avec Port-au-Prince ont été coupées, a indiqué le gouvernement canadien. Toutefois les premiers vols d’évacuation prévus dans la journée du lundi vers la République dominicaine n’ont pas pu être décollés, selon les dernières informations.

Les ressortissants français les plus vulnérables qui ont souhaité quitter Haïti avec l’aide du gouvernement français ont pu rejoindre un bâtiment de la marine nationale qui va les transporter « prochainement » à Fort-de-France, a-t-on appris de source diplomatique. Dimanche soir, le ministère français des Affaires étrangères avait annoncé la mise en place « de vols spéciaux ».

Par ailleurs, plus de 30 ressortissants américains ont été évacués d’Haïti à bord d’un vol charter affrété par le gouvernement et ont atterri en Floride dimanche 17 mars, a annoncé le Département d’État. L’avion a décollé de la deuxième ville du pays, Cap-Haïtien, où l’aéroport est ouvert « périodiquement », selon l’ambassade américaine.

« Le Département d’État a facilité le départ en toute sécurité depuis Cap-Haïtien de plus de 30 citoyens américains à bord d’un vol charter du gouvernement américain », a annoncé un porte-parole du Département d’État dimanche soir 17 mars. « Les passagers sont désormais en sécurité à Miami, en Floride, où des représentants du gouvernement américain les assistent pour les prochaines étapes ».

Plusieurs autres pays et l’Union européenne ont aussi évacué leur personnel diplomatique du fait de l’instabilité sur l’île, l’ONU ayant pour sa part évacué son personnel non essentiel.

Pour les Américains restant à Haïti, le Département d’État « étudie les possibilités de départ hors de (la capitale) Port-au-Prince et en informera les ressortissants américains dès que nous serons en mesure de les organiser de manière sécurisée », a précisé le porte-parole.

« Nous continuerons d’aider les ressortissants américains aussi longtemps que les options commerciales resteront indisponibles et que l’environnement sécuritaire nous permet de le faire », a-t-il ajouté.

Port-au-Prince est le théâtre d’une flambée de violences de bandes criminelles ces dernières semaines, alors que les Haïtiens attendent l’instauration d’un conseil présidentiel de transition après l’annonce de la démission de  Ariel Henry, Premier ministre de la honte.

Les gangs contrôlent des pans entiers du pays, notamment 80% de la capitale et sont accusés de nombreuses exactions, en particulier meurtres, viols, et enlèvements contre rançon.

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2784 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Minutes infos plus 0 Comments

La « Flakka », la nouvelle drogue qui rend fou

La « Flakka » est une nouvelle drogue, peu coûteuse et donc de plus en plus consommée aux Etats-Unis, notamment en Floride. Très inquiétant car elle rend fou et conduit

Dernière Heure 0 Comments

Education/PSUGO : deux directeurs d’écoles condamnés pour escroquerie

Les sieurs Jean Robert Jean et Ecranel Pierre, deux directeurs d’écoles, ont été condamnés par un juge pour abus de confiance et escroquerie, à l’encontre du Ministère de l’Education nationale

Minutes infos plus 0 Comments

Cuba: la fin de l’embargo américain réclamée à l’ONU

L’Assemblée générale des Nations unies a réclamé mardi lors d’un vote quasi unanime la fin de l’embargo américain visant Cuba, trois mois après le rétablissement des relations diplomatiques entre Washington

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply