Garry Conille, en route vers l’échec ou le succès

Garry Conille, en route vers l’échec ou le succès

Le Premier ministre Garry Conille, officiellement investi lundi dans ses fonctions, commence à agir. Le PM a participé mercredi à un déjeuner de travail avec les représentants des pays amis d’Haïti et d’organisations internationales. Garry Conille a plaidé en faveur des actions urgentes à entreprendre par son gouvernement à venir bientôt. « La sécurité, le relèvement social et économique, la sécurité alimentaire et sanitaire, la conférence nationale, l’État de droit, la réforme constitutionnelle, l’organisation des élections » constituent ses principales priorités, selon un communiqué rendu public par la primature.  

Par ailleurs, le Premier ministre poursuit les discussions avec les membres du Conseil présidentiel de la transition sur la formation du cabinet ministériel. Parmi les points en négociation, la réduction de la taille du gouvernement. Garry Conille exigerait le choix exclusif des ministres dans quatre ministères régaliens à savoir les ministères de l’Économie et des Finances; les ministères de la Justice et de la Sécurité publique;  les ministères des Affaires étrangères;  les ministères de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, a confié un proche du PM.

Selon l’accord du 3 avril, le nouveau gouvernement doit « rétablir les conditions de sécurité publique et définir avec les partenaires internationaux les conditions d’un soutien efficace aux forces de sécurité haïtiennes, dans le respect de la souveraineté nationale ; rétablir et assainir les institutions de l’État et mettre en œuvre les réformes transitionnelles nécessaires y compris en matière de lutte contre la corruption et l’impunité ; mettre en place le Conseil Électoral Provisoire en accord avec le Conseil Présidentiel… »

Ledit accord exige de la part du gouvernement de transition d’autres tâches à accomplir. L’équipe gouvernementale a pour obligation d’« accroître l’efficacité de la mobilisation des ressources pour renforcer l’autonomie financière de l’État en menant une lutte vigoureuse contre la contrebande. Il doit mobiliser les moyens pour répondre dans l’urgence à certains besoins de base de la population en matière de prestation de services publics comme : les services de santé et d’hygiène publiques, les services éducatifs et les services agricoles ». Le Premier ministre pourra-t-il satisfaire à ces exigences ? Garry Conille a annoncé vouloir diriger un gouvernement solide capable de répondre aux besoins du peuple. Les trois prochains mois permettront de se faire une idée quant à la compétence de Garry Conille.

HJ/HAIP  

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2801 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Dernière Heure 0 Comments

Au Panthéon, une cérémonie en hommage à Toussaint Louverture, « artisan de l’abolition de l’esclavage » oublié par la France

Populaire à Haïti, le nom de Toussaint Louverture est très peu connu en France. Et pourtant, cet ancien général français, né esclave en 1743, a permis à la colonie de

A la une 0 Comments

Haïti/Elections : pas de fraudes massives, selon Peter Mulrean

L’Ambassadeur américain accrédité en Haïti Peter F. Mulrean récuse les allégations de fraudes massives lors des élections du 25 octobre 2015. «Beaucoup de monde parle de fraude massives mais jusqu’à

Politique 0 Comments

Haïti-Budget : le parti « Rasin kan pèp la » alerte sur une aggravation de la crise socio-politique

L’application du budget 2017-2018 controversé risque d’aggraver la crise socio-politique en Haïti, prévient l’économiste Camille Chalmers, porte-parole du parti politique « Rasin kan pèp la ». Cette disposition va également créer une

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply