Évelyne Trouillot signe « Les jumelles de la rue Nicolas»

Évelyne Trouillot signe « Les jumelles de la rue Nicolas»

Les jumelles de la rue Nicolas, c’est une histoire de deux sœurs, une histoire de famille qui, au sein du cercle familial, évoque des questions de société, de préjugés sociaux, de violence sexuelle, d’orientation sexuelle, de consommation excessive, d’amour et de tendresse. C’est le regard troublant de deux jeunes femmes qui se cherchent dans un monde souvent cruel et déshumanisé », a déclaré Évelyne Trouillot.

Le livre d’Évelyne Trouillot est un roman à deux voix : la voix de Lorette est en italique et celle de Claudette en romain. Une écriture limpide, efficace. La narration est imparable, d’un souffle romanesque nourri par la connaissance du monde de l’auteure. Nous sommes entre les Etats-Unis et Port-au-Prince. On se balade dans les rues, les aéroports. Tout en promenant son regard sur notre époque. Le passé, le présent mais surtout l’avenir. Avec des personnages qui ont toujours le rêve ailleurs.

Elles sont deux sœurs. Elles ne sont pas soumises. Chacune d’elles voit le monde différemment. Claudette est née deux heures avant Lorette. Pure coïncidence, elles ne sont pas de même mère. Lorette est fille légitime, autrement dit née dans le mariage. Claudette est une fille naturelle née dans le Sud d’Haïti. Elle a été conçue hors mariage. Les grands-parents de Claudette sont morts de maladie que les services de santé ne pouvaient pas soigner. Sa mère Julie est morte sitôt après sa naissance.

Évelyne Trouillot est poétesse, romancière et professeure d’Université. Son premier roman Rosalie l’infâme a reçu le prix Soroptimist en 2004. Elle a publié plusieurs romans, de nouvelles et des poèmes. Elle a également écrit un essai sur la situation des enfants et des droits humains en Haïti, Restituer l’enfance. Sa première pièce Le bleu de l’île a reçu le prix Beaumarchais, ETC Caraïbes en 2005. Son roman La mémoire aux abois « présente une vision fascinante de la dictature qu’a subie Haïti à l’époque des Duvalier ». Il a reçu le prix Carbet de la Caraïbe et du Tout Monde en 2010. Présidente du jury du prix Henri Deshamps (le plus grand prix littéraire haïtien), elle est l’une des grandes figures de la littérature haïtienne d’aujourd’hui.

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2828 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

A la une 0 Comments

Canada/Haïti: Denis Coderre se dit contre la déportation

Le maire de Montréal, l’Honorable Denis Coderre, a déclaré ce qui suit relativement à la déportation potentielle et imminente de centaines de milliers de personnes d’origine haïtienne et nées en

Culture 0 Comments

Haïti-livre : 26 et 27 janvier « le carnaval du livre » à Saint-Marc et aux Gonaïves

« Le carnaval du livre » organisé par la direction nationale du livre (DNL) se déroulera cette année à Saint-Marc le 26, et aux Gonaïves le 27 janvier. Des activités

Dernière Heure 0 Comments

Haïti : l’ONU préoccupée par les cas répétés des journalistes agressés dans l’exercice de leur fonction

On ne compte plus le nombre de journalistes sévèrement agressés par la police nationale d’Haïti (PNH) lors des manifestations anti-gouvernementales tenues dans le pays. On a dénombré pas moins d’une

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply