Éditorial (Helga-Jane Scarwell) Rio+20, dépass conférence er l’horizon de la conference

Éditorial (Helga-Jane Scarwell) Rio+20, dépass conférence er l’horizon de la conference

 

la ville de rio

la ville de rio

Quarante ans après la conférence de Stockholm (1972), 20 ans après Rio (1992) et « Notre avenir à tous » (1987), la quatrième Conférence des Nations Unies sur le développement durable (CNUDD dite aussi Rio+20) intitulée « le futur que nous voulons », s’est tenue des 20 au 22 juin 2012 à Rio de Janeiro.

 Elle constituait assurément un événement majeur sur la scène internationale car chacun s’accorde à dire qu’il est urgent d’agir ou de réagir pour alerter sur l’état inquiétant de la planète. La communauté internationale convoquée au chevet de la planète ne devait-elle pas s’efforcer de définir un nouvel agenda pour le développement soutenable ? Aussi cruciaux que soient les problèmes et enjeux agrégés par la problématique du développement durable, Rio+20 ne devait-il pas être aussi un espace de réflexion, de discussion et d’expérimentation qui dépasse l’urgence, le catastrophisme écologique et, plus globalement, l’horizon de la Conférence et le bouillonnement lié à ce type de manifestation pour poser la question du modèle de règlement intergouvernemental des problèmes soulevés ?

 Si l’on s’en tient strictement au bilan de ce sommet, il y a plusieurs façons d’en juger les résultats.

 On pourrait par exemple les appréhender en soulignant que Rio 2012 était précédé d’un Sommet des peuples « pour la justice sociale et environnementale, contre la marchandisation de la vie et pour la défense des biens communs », constituant ainsi une opportunité de réfléchir aux outils propres à démanteler les politiques qui perpétuent les inégalités entre les pays, et à ceux qui favoriseraient la progression de l’égalité et l’élargissement des opportunités pour les individus partout dans le monde dans un cadre de référence en commun. On pourrait encore rappeler que le sommet s’est déroulé dans un contexte de crises profondes, aux dimensions multiples (politique, économique, sociale, etc.) susceptibles de reléguer au second plan les préoccupations écologiques des principaux dirigeants internationaux. D’autant que la question de l’interconnexion ou de la relation entre les sphères économiques, monétaires et écologiques revêt une importance stratégique. Cependant, nous ne la développerons pas dans cet éditorial.

 Nous nous attarderons davantage sur les deux axes principaux du programme qui portaient sur l’économie verte et le renforcement des cadres institutionnels du développement durable.

 

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2784 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Non classé 0 Comments

Cameroun : Messi à Yaoundé pour participer au dernier match de Roger Milla

Lionel Messi, la star planétaire, est attendu dans la capitale camerounaise, ce vendredi, avec plusieurs personnalités du football mondial. En effet, plusieurs grands noms du sport roi sont invités pour

Non classé 0 Comments

Jean Rénel Sénatus élu sénateur

Candidat au Sénat pour le département de l’Ouest, sous la Plate forme LIDE, Jean Rénel Sénatus dit Zokiki, serait élu dès le premier tour lors des législatives du 9 août

Non classé 0 Comments

System

System plugins operate every time a page on your site loads. They control such things as your URLS, whether users can check a « remember me » box on the login module,

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply