Drasso, un Disciple en moins

Drasso, un Disciple en moins

La décision de Esdras Edouard dit Drasso de ne plus être un disciple met le groupe musical appelé Disip de Gazman Couleur sens dessus dessous, d’une part, et perturbe l’allure du Haitian Music Industry (HMI)  de fond en comble, d’autre part. Pour plusieurs raisons, la  défection de Drasso s’avère un coup dur pour ledit groupe. Il était le maestro attitré du groupe. Il y jouait à la basse. Sa polyvalence et son talent dans le domaine musical permettaient à Disip de tenir tête aux autres ténors du HMI depuis bien des mois.

En effet, Drasso est chanteur, compositeur, arrangeur, bassiste, keyboardiste, percussionniste. Gasman affirme que Drasso est « un joueur complet ». Sur le dernier laser de Disip, titré « Loreya » Drasso a réalisé l’adaptation de la chanson « il est où le bonheur » de Christophe Martichon dit Maé. Voilà ce que j’ai écrit à propos de cette chanson dans un article présentant le disque « Loreya » de Disip en mai de l’année en cours « Cette chanson, initialement à la fois Jazz et R&B dans un style rappelant étrangement la célèbre Tracy Chapman, a été adaptée sous un registre mi-Zouk mi- Konpa pour emballer même les insensibles. Gasman, en bon disciple de Cubano, s’y est dépensé en mettant tout son cœur et toute son âme pour exprimer une tristesse, une mélancolie proches le plus que possible de la réalité…. Chapeau Drasso, Chapeau Gazzi »

Avec le disque « Loreya » je pensais que Disip allait prendre, définitivement, sa vitesse de croisière. Je me disais que si ce groupe reste ainsi soudé pendant plusieurs années comme le groupe Klass, il sera une référence sûre pour le Konpa direct. En effet, à date, Djakout #1, Disip, Klass sont les seuls groupes musicaux du HMI étant vraiment sensibles  au respect d’un Konpa dur de style Skah-Shah  et de System Band.

Pour revenir à Drasso, disons que cette année 2019 lui a été très difficile en dépit du succès de l’album « Loreya » de Disip. Il a perdu son père…et il vient juste d’abandonner une mère nourricière, son alma mater le groupe Disip. Il est dit que partir c’est mourir un peu…j’espère que Drasso ne mourra pas  pour le monde musical mais plutôt  permettra aux mélomanes d’apprécier sous-peu son talent dans un autre groupe musical.

Urbain Joseph

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2761 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Minutes infos plus 0 Comments

Vers une Cartographie de l’industrie haïtienne de la musique

Pour la première fois, Haïti a remporté l’appel à propositions du Fonds International pour la Diversité culturelle de l’UNESCO, à travers l’Association « Ayiti Mizik » et son projet «

Minutes infos plus 0 Comments

Contestations au tribunal électoral, séance reportée au mercredi 7 décembre

Le tribunal électoral n’a pas réussi à tenir, lundi, les audiences en vue d’entendre les contestations produites par les partis politiques qui rejettent d’un revers de main les résultats préliminaires

Minutes infos plus 0 Comments

Rio 2016 : une jeune réfugiée syrienne relaiera la flamme olympique à Brasilia

Une jeune réfugiée syrienne âgée de 12 ans, qui vit au Brésil depuis un an, devait participer mardi au premier relais de la flamme olympique sur le sol brésilien, s’est

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply