Destitution: le Congrès avance au pas de charge, Trump sous pression

Destitution: le Congrès avance au pas de charge, Trump sous pression

Donald Trump tempête et moque son rival Joe Biden. Les élus démocrates du Congrès, eux, multiplient les initiatives pour faire progresser la procédure de destitution visant le président américain.

La Chambre des représentants a demandé vendredi au vice-président Mike Pence qu’il livre des documents pour mieux comprendre les conditions dans lesquelles M. Trump a tenté de faire pression sur son homologue ukrainien pour qu’il ouvre une enquête sur Joe Biden et son fils.

Déjà visé par une demande similaire, M. Trump a laissé planer le doute sur l’attitude qu’il entendait adopter. « Cela dépendra des avocats… », a-t-il répondu, évasif, depuis les jardins de la Maison Blanche. S’il ne se plie pas aux exigences du Congrès, l’opposition a menacé de le forcer à le faire par une injonction solennelle.

En plus de ce compte-à-rebours peu commun, le milliardaire républicain fait face aux dernières révélations contenues dans les SMS de diplomates américains, rendus publics dans la nuit.

Ces messages, très embarrassants pour le locataire de la Maison Blanche, démontrent que la diplomatie américaine a bien fait pression sur le président ukrainien pour qu’il enquête sur Joe Biden à l’approche de la présidentielle de 2020.

Donald Trump est sous la menace d’une mise en accusation (« impeachment ») pour avoir demandé au président ukrainien Volodymyr Zelensky –lors d’un appel téléphonique le 25 juillet– de l’aider à rassembler des informations compromettantes sur Joe Biden, bien placé pour l’affronter dans la présidentielle de 2020.

Les démocrates le soupçonnent aussi d’avoir mis dans la balance une aide militaire destinée à l’Ukraine, qui avait été suspendue par la Maison Blanche cet été.

L’un des messages rendu public par le Congrès a été envoyé par Kurt Volker, l’ex-envoyé spécial des Etats-Unis pour l’Ukraine, peu avant l’appel entre les deux présidents.

« Le plus important, c’est que Zelensky dise qu’il aidera l’enquête », a-t-il écrit le 19 juillet au chargé d’affaires américain à Kiev, Bill Taylor, et à l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne Gordon Sondland.

Puis, plus explosif encore, car touchant au nerf des soupçons démocrates, M. Taylor, un diplomate de carrière, a écrit le 9 septembre à M. Sondland, un important donateur de la campagne Trump: « Comme je l’ai dit au téléphone, je trouve ça dingue de suspendre l’aide sécuritaire en échange d’un coup de main pour une campagne politique ».

« Bill, je pense que vous avez tort concernant les intentions du président Trump. Le président a été très clair, pas de contrepartie, d’aucune sorte », répond, tranchant, M. Sondland. « Je suggère que nous arrêtions ces échanges par SMS ».

 

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2784 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Minutes infos plus 0 Comments

Real Madrid : Cristiano Ronaldo est le joueur le plus maladroit de Liga !

Jamais Cristiano Ronaldo ne s’était retrouvé à zéro but après six journées de Liga. Un chiffre qui doit toutefois être relativisé puisque l’ailier du Real Madrid n’a disputé que les

Dernière Heure 0 Comments

Mercato: le Barça veut attaquer le PSG pour retenir Neymar !

Le FC Barcelone pourrait pourrait porter plainte contre le Paris Saint-Germain en cas de tentative de conclusion du transfert de Neymar. Le Mundo Deportivo annonce samedi que les Catalans dénonceraient

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply