Des ministres de Jean-Henry Céant pratiquent la fraude fiscale

Des ministres de Jean-Henry Céant pratiquent la fraude fiscale

Les sénateurs Jean Renel Sénatus et Dieudonne Luma Étienne, tous deux, membres de la sous-commission qui travaille sur les dossiers de fiscalité des ministres du gouvernement de Jean-Henry Céant, présentent le vendredi 7 septembre 2018 un rapport de leurs recherches. Un travail qui révèle que la majorité des ministres et secrétaires d’État sont en contravention avec le fisc pour avoir menti sur leurs salaires.

Après environ 24 heures de travail, la sous-commission qui travaille sur les dossiers de fiscalité et d’archives au sein de la commission spéciale chargée d’analyser les pièces soumises par les ministres et secrétaires d’État du gouvernement, arrive à une conclusion : « La majorité des ministres et secrétaires d’État du nouveau gouvernement emmené par le notaire Jean-Henry Céant pratique la fraude fiscale », confie Jean Renel Sénatus, se gardant de citer ni les noms ni le nombre exact de fraudeurs qui rôdent autour des 18 postes de ministre et 5 postes de secrétaire d’État.

La sénatrice du Nord, Dieudonne Luma Étienne, est claire : « Tous les membres du gouvernement ont fourni des certificats de la DGI prouvant ainsi qu’ils sont en règle avec le fisc haïtien ». Pourtant, quelques heures seulement suffisaient à la commission pour démasquer les fraudeurs en posture de chef aujourd’hui. Sur ce point, les membres de la sous-commission se veulent prudents. Cependant, off record, l’un d’eux, pour montrer l’État de pourrissement de la société, prend en exemple une femme qui est sur le point de devenir ministre aujourd’hui. Cette femme, selon le sénateur, a déclaré avoir un salaire de 25 000 gourdes par mois, pourtant, les archives du ministère où elle travaille prouvent qu’elle est rémunérée à hauteur de 375 000 gourdes mensuellement.

Aujourd’hui, cette femme, parmi tant d’autres fraudeurs, s’apprête à devenir ministre, et l’État, à travers la DGI, ne peut que la forcer à se conformer avec le fisc. C’est pourquoi ces ministres et secrétaires d’État se sont précipités jeudi soir sur la DGI pour régulariser leurs dossiers. Ce jeudi, plusieurs de ces ministres dont Jean-Michel Lapin, Jean Roody Aly, Bocchit Edmond et Evelyne Sainvil ont défilé, cartable en main, au Sénat de la République. Ils n’ont pas pipé mot sur leur présence au bord de mer, mais le sénateur Antonio Chéramy, qui dénonce un scandale de fraude fiscale et de nationalité étrangère au sein du gouvernement, soutient que ces ministres viennent pour mettre leurs dossiers à jour, après un redressement à la DGI. Après quoi, ils deviendront à coup sûr ministres pour servir leur pays.

La sénatrice du Nord, Dieudonne Luma Étienne, estime que pareils scandales de fraude sont dus à la faiblesse du système déclaratif en vogue dans le pays. La légèreté de ce système aide certains ministres à faire inscrire sur leur certificat définitif la mention de « crédit d’impôt », c’est-à-dire qu’ils ont payé des surplus à l’État par rapport à leurs revenus et que l’État a, en retour, une dette envers eux.

Face à cette dérive de ceux qui veulent diriger le pays, le sénateur Jean Renel Sénatus prône un retour à la citoyenneté pour éviter pareils scandales dans le futur et surtout permettre au pays de trouver les ressources nécessaires pour son développement.

 

Le nouvelliste

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2801 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

A la une 0 Comments

Le dossier PetroCaribe, vers une nouvelle étape au cabinet d’instruction

Le cabinet d’instruction est saisi une nouvelle fois du dossier brûlant PetroCaribe. C’est Paul Éronce Villard, commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, qui a communiqué

Dernière Heure 0 Comments

Haïti/Mobilisation : des milliers de manifestants exigent la démission de Ariel Henry

Cap-Haïtien ; Gonaïves ; Port-au-Prince ; Petit-Goâve ; Miragoâne ; Jacmel ; Cayes, dans tous les départements du pays, des milliers de manifestants exigent, lundi, la démission de Ariel Henry à la tête de la Primature.

Politique 0 Comments

Après les Etats-Unis, Lamothe met le cap sur l’AEC

Au terme d’une semaine aux Etats-Unis qui l’a conduit à Boston, à Washington et à New York, le Premier ministre revient au pays ce mardi. Satisfait de son périple au

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply