Coupe du monde de football/Féminin: Haïti a rendez-vous avec l’histoire

Coupe du monde de football/Féminin: Haïti a rendez-vous avec l’histoire

La sélection haïtienne de football chez les dames affronte son homologue de la Chine, vendredi prochain. Un match décisif au cas où les joueuses haïtiennes voudraient avancer davantage dans cette Coupe du monde. En cas de défaite sa chance de qualification pourrait devenir très difficile.

À rappeler que contre l’Angleterre, samedi 22 juillet 2023 à Suncorp Stadium, Brisbane (Australie), la sélection féminine haïtienne de football, dans le groupe D, a perdu par le plus petit des scores 1-0. Il faudra sauver au moins un match ce vendredi pour pouvoir espérer mieux dans la compétition.

Il faut dire qu’Haïti, toutes catégories confondues, est à sa cinquième participation à une phase finale de Coupe du monde de football organisée par la Fifa. Cependant, aucune de ces équipes n’a jamais remporté une victoire, et ce, bien qu’elles aient eu des footballeurs et footballeuses pétris de talents.

Histoire des équipes nationales participant à une phase finale de Coupe du monde

Après avoir remporté la Coupe des nations de la Concacaf en 1973 (la Gold Cup), la sélection haïtienne de football, qualifiée pour la phase finale de la Coupe du monde de la Fifa, Allemagne 1974 à titre de l’unique représentant de la Confédération de football de l’Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes, avait hérité d’un groupe très difficile composé d’un ancien champion du monde à deux reprises, l’Italie (1934 et 1938), et deux étoiles montantes alors du football mondial, la Pologne et l’Argentine.

Si les Haïtiens avaient fait illusion en ouvrant le score face à la machine que représentait alors la Squadra Azzurra par le biais d’un but inscrit par Emmanuel Sanon et mettant un terme, au passage, à l’invincibilité de Dino Zoff qui passa 1 142 minutes sans encaisser de but. Cette joie n’aura duré que quelques minutes, dans la mesure où les Italiens allaient inscrire trois buts pour s’imposer finalement par (3-1) à l’issue du temps réglementaire.

Contre l’Argentine qui allait gagner la Coupe du monde de 1978, la sélection haïtienne a eu le mérite de marquer un nouveau but par l’immortel Manno Sanon, malgré une cinglante défaite (4-1). En effet, malmenés au cours des deux premières rencontres, les Grenadiers n’existaient que de noms face à la Pologne qui les avait étrillée (7-0). Ainsi, ces vaillants Haïtiens quittèrent donc ce Mondial avec l’honneur mais sans la moindre victoire.

Il a fallu attendre 2007 en Corée du Sud pour voir une deuxième équipe masculine haïtienne qualifiée pour la Coupe du monde. Il s’agit de la sélection haïtienne des moins de 17 ans. Cette équipe a eu le mérite de marquer trois buts en trois matchs : une défaite devant le Japon (3-1), but de Peterson Joseph; un nul (1-1) face à la France, but de Guemsly Junior Joseph et une nouvelle défaite (4-1) devant le Nigéria, but inscrit sur penalty par Peterson Destivières.

En 2018 en Bretagne (France), ce fut le tour de la sélection féminine haïtienne des moins de 20 ans de disputer une phase finale de Coupe du monde. Une grande première dans l’histoire du football féminin haïtien. Au cours de ce Mondial, Nérilia Mondésir s’est distinguée en réalisant un triplé avec un but inscrit face à la Chine (défaite 1-2) et un doublé devant l’Allemagne (2-3). Contre le Nigéria (0-1), les coéquipières de Melchie Daëlle Dumornay étaient restées muettes.

Un an plus tard au Brésil, soit en 2019, la sélection masculine haïtienne des moins de 17 ans a disputé une nouvelle phase finale de Coupe du monde. En dépit du fait que cette équipe regorgeait de talents, elle n’avait pas fait exception à la règle puisqu’elle avait, elle aussi, pris la porte de sortie au premier tour sans remporter une victoire.

Dans cette Coupe du monde, Haïti avait subi la loi de la Corée du Sud  (2-1) avec un but de Carl Fred Sainté. Contre le Chili (défaite 4-2), Samuel Jeanty sur penalty et Kervens Jolicœur ont été les buteurs de l’équipe haïtienne qui a été battue pour son dernier match de poule par la France (2-0).

Pourquoi peut-on croire enfin à une victoire d’Haïti en phase finale de coupe du monde ?

Pour la cinquième participation d’une sélection haïtienne à une phase finale de Coupe du monde, une grande première au niveau senior féminin, les Grenadières, bien qu’elles aient des adversaires très coriaces dans leur groupe, fixent déjà leur objectif : remporter une première victoire haïtienne dans une phase finale de Coupe du monde.

Pour y arriver, elles ont de solides arguments à avancer, et parmi lesquels : huit des 23 Grenadières (Corventina, Nérilia, Milan, Sherly, Tabita, Danielle, Ruthny et Roseline) sont à leur deuxième Coupe du monde après celle des moins de 20 ans disputée en France en 2018. Cinq d’entre elles (Corventina, Kethna, Nérilia, Batcheba et Roselord) évoluent dans le championnat de l’élite du football féminin français, la D1 Arkema. Et depuis le début de la campagne qualificative à la Coupe du monde, soit le 17 février 2022, victoire (6-0) face au Honduras et jusqu’à la défaite (1-2) en amical devant la Corée du Sud le 8 juillet 2023, les Haïtiennes ont disputé en tout et pour tout seize rencontres (10 victoires et 6 défaites).

Dire qu’en plus que cette équipe a été soumise à plusieurs camps d’entraînement au Costa Rica, au Portugal, en Turquie, en Suisse et en Corée du Sud. Il faut croire que l’alchimie a bien pris, à côté du vivre-ensemble et de l’esprit d’abnégation qui règnent au sein de l’équipe nationale.

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2828 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Copa América: Haïti laminée par le Brésil 1-7

Le Brésil a réalisé un véritable festival offensif face à Haïti en s’imposant sept buts à un, un score spécial pour la Seleção. Après son match nul enregistré face à

Grandes caraibes 0 Comments

De faux billets circulent en Martinique

De faux billets de 20 et 50 euros circulent actuellement en Martinique. Il est très difficile de les repérer mais quelques techniques existent pour ne pas se laisser abuser.

Culture 0 Comments

Solid’Art : « la musique est ce qui unifie un pays et fait son identité »

DonShorty Productions (DSP) et le Syndicat de Défense des Artistes Martiniquais (SDAM) organisent un grand festival autour de la musique martiniquaise ce week-end (15 et 16 mars) au Grand Carbet

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply