Commémoration de la fête paroissiale de l’église St-Thérèse de Pétion-ville

Commémoration de la fête paroissiale de l’église St-Thérèse de Pétion-ville

St-Thérèse de Pétion-ville

St-Thérèse de Pétion-ville

Les responsables de l’église paroissiale Sainte Thérèse de Pétion-ville, sud-est de Port-au-Prince, ont commémoré ce lundi 1er octobre 2012 la fête de leurs Sainte Patronne, « Sainte Thérèse ». En la circonstance, Une cérémonie solennelle relative à la célébration de cette fête s’est déroulée ce matin sur les ruines de l’ancienne église détruite lors du séisme du 12 janvier 2010.

 

Plusieurs centaines de pèlerins, paroissiens et riverains de la commune de Pétion-ville venus d’horizons divers se sont rassemblés ce lundi sur les vestiges de l’église, pour rendre hommage et action de grâce à leurs Sainte Patronne « Sainte Thérèse » au cours d’une messe d’actions de grâce dite pour commémorer et marquer cette date.

Le Curé de l’église, le Révérend Attilus Bretanys Desca, qui profitait de la solennité de cet événement pour faire une historicité de l’église, a affirmé qu’elle a vu le jour en 1952. Elle a 60 ans de service au sein de la communauté haïtienne, a-t-il rappelé. Sous la supervision de l’ingenieur André Baussan, l’église fut érigée sous l’appellation de « Chapelle Sainte Thérèse », nous a raconté le Curé. Mais, le nom allait changer en Paroisse Sainte Thérèse 1987 sous l’administration du père Guire Poulard, a-t-il renchéri.

Il en a profité pour vanter la réputation qu’avait cette église surtout en ce qui a trait à l’organisation des cérémonies nuptiales, avant le 12 janvier 2010, mettant en exergue « sa beauté physique, son architecture et son intimité ». Le Curé a affirmé que, l’influence et le nombre de mariages que célèbre la paroisse après le séisme a considérablement baissé. Selon lui, cette diminution est due à « la disparition de sa beauté architecturale et l’intimité qu’elle offrait aux intéressés ».

Par ailleurs, interrogé sur les perspectives liées à la reconstruction de l’église, le père Desca a affirmé que, vu les difficultés pécuniaires auxquelles l’église fait face depuis ces deux années, les processus de la reconstruction ont du prendre du temps, mais, il a toutefois souligné que grâce au support et à la volonté de certains paroissiens et d’une organisation internationale, dénommé « Proche » les cérémonies du lancement de la reconstruction de l’église aura lieu à la fin de cette année, nous a-t-il informé.

Se disant satisfait, du déroulement de ces activités commémoratives, le Curé qui se félicitait de l’organisation et de la réussite de cette festivité, a aussi saisi l’occasion pour remercier les habitants de Pétion-ville, les paroissiens de l’église et tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre ont contribué à la réalisation de cette fête. « Qu’ils soient bénis au nom de Dieu », a conclu le Curé Attilus Bretanys Desca.

Le Matin

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2784 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Societe 0 Comments

Mobilisation générale annoncée par l’Unnoh à partir du 16 janvier 2018

L’Union nationale des normaliennes et normaliens haïtiens (Unnoh) annonce une nouvelle mobilisation générale en vue de forcer le gouvernement à répondre à l’ensemble des revendications exprimées par les enseignantes et

A la une 0 Comments

Le juge à la Cour de Cassation, Kesner Michel Thermesi, plaide en faveur d’une meilleure intégration des femmes dans la justice en Haïti

Kesner Michel Thermesi, un des juges à la Cour de cassation, dans la république d’Haïti, préconise une meilleure intégration des femmes au niveau des appareils judiciaires, notamment de la magistrature

Actualités d’ici et d’ailleurs 0 Comments

En Tunisie, la difficile reprise en main des mosquées salafistes

Après les attentats du Bardo et de Sousse, résolu à rassurer son opinion intérieure et ses partenaires étrangers, Tunis a durci sa posture sécuritaire et décrété l’état d’urgence. Quatre.vingts mosquées

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply