Chapelle royale de Milot incendiée, UNESCO plongée dans l’affliction

Chapelle royale de Milot incendiée, UNESCO plongée dans l’affliction

La chapelle royale de Milot a été incendiée le 13 avril 2020. Un accident ? Une main criminelle ? Aucun détail n’a été fourni encore par les autorités concernées. Tout naturellement, cette nouvelle a contrarié le sommeil de tous ceux-là qui sont férus de biens patrimoniaux.

C’est le cas de l’UNESCO qui n’a pas tardé à exprimer ses désolations au lendemain de cette tragédie. « Les Nations Unies en Haïti et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) partagent l’émotion du peuple haïtien suite de l’incendie qui a ravagé la Chapelle de l’Immaculée Conception de la commune de Milot (Département du Nord), un des plus beaux joyaux du patrimoine de ce pays, dans la nuit du 12 au 13 avril 2020 », c’est ce qu’ont écrit les Nations Unies en Haïti, dans un communiqué rendu public mercredi.

La commune de Milot située à une quinzaine de kilomètres de la ville du Cap-Haitien (Chef lieu du département du Nord) ne dispose pas de sapeurs-pompiers. Le maire de Milot Jacques Bernadin se trouvait donc dans l’obligation de solliciter l’aide des Milotiens et des pompiers du Cap pour éteindre le feu. « Le système des Nations Unies en Haïti salue l’héroïsme des femmes et des hommes de Milot qui, pendant près de 24 heures, ont tout fait pour sauver leur monument, leur fierté, leur mémoire. Nous saluons également le courage des sapeurs-pompiers déployés pour lutter contre les flammes dans un ultime effort pour sauver ce haut-lieu de la mémoire et du catholicisme en Haïti, construit entre 1810 et 1813 sous le règne du roi Henri Christophe », a poursuivi le communiqué.

Le système des Nations Unies en Haïti n’a rien négligé quant aux séquences agréables ou douloureuses qui ont marqué le temps historique de la chapelle royale de Milot. « L’ONU reconnait le rôle précurseur du Président Sténio Vincent dans le domaine de la sauvegarde et de la protection du patrimoine, avec la réparation du dôme et d’une partie significative du bâtiment endommagés lors du tremblement de terre du 8 mai 1842. Actuellement, la chapelle fait partie des sites bénéficiaires de l’assistance technique de l’UNESCO et du projet de Préservation du Patrimoine et d’Appui au Secteur Touristique (PAST) mis en œuvre sous l’égide du ministère de la Culture et de la Communication à travers l’Institut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN) et co-financé par l’État haïtien et la Banque Mondiale », a fait remarquer l’ONU attendant patiemment que la lumière soit faite autour de cette incendie surprenante.

« Au regard d’instruments normatifs de l’UNESCO, notamment la Convention pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel de 1972, ratifiée par la République d’Haïti en 1980, qui demande en son Article 5 aux États parties de s’efforcer à prendre les mesures juridiques, scientifiques, techniques, administratives et financières adéquates pour l’identification, la protection, la conservation, la mise en valeur et la réanimation de tout patrimoine culturel et naturel situé sur leur territoire, le système des Nations Unies en Haïti et l’UNESCO seront attentifs aux résultats de l’enquête annoncée par les autorités, pour faire la lumière sur ce fâcheux évènement ».

L’incendie d’origine douteuse a détruit le toit et les meubles de la chapelle royale de Milot, 217 ans après sa construction. « Exprimant leur profonde tristesse pour cet incident ayant affecté le Parc national historique – Citadelle, Sans Souci, Ramiers, le Coordonnateur résident et humanitaire du système des Nations Unies en Haïti ainsi que la Représentante de l’UNESCO en Haïti tiennent à assurer le peuple et les autorités haïtiennes du soutien des Nations Unies pour envisager des solutions commensurables avec la valeur inestimable du site de la Chapelle Immaculée Conception ». C’est ce qu’ont fait savoir les responsables de l’ONU en Haïti qui attendent avec impatience des décisions urgentes visant la restauration de la dite Chapelle dans le plus bref délai.

Hudler Joseph

Haïti Infos Plus

About author

haitiinfoplus
haitiinfoplus 2784 posts

Présent dans le pays depuis près de 10 ans, cet organe de production et d’information tente de présenter une facette différente d’Haïti. Spécialisé, au départ, dans la production d’émissions, Haïti Infos Plus est disponible aujourd’hui sur la toile.

You might also like

Éditorial 0 Comments

À genoux !

Les gangs armés soutenus par le gouvernement de Ariel Henry et ses collaborateurs exécutent à merveille le plan de destruction de la population haïtienne. Ledit plan élaboré par l’international depuis

Actualités d’ici et d’ailleurs 0 Comments

Aux Etats-Unis, le baseball réécrit son histoire teintée de racisme

Révision du Hall of Fame, reconnaissance des anciennes «Negro Leagues»… Le baseball américain tente de corriger son passé ségrégationniste et réhabilite plusieurs milliers d’anciens joueurs afro-américains, dont les prouesses avaient

Dernière Heure 0 Comments

Haïti, un pays moribond

Le Premier ministre Jean-Henry Céant doit être prêt à porter et supporter tous les passifs du quinquennat du Président Jovenel Moise à l’instar de Evans Paul qui a su accompagner

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply